21 mai 2007

Sauts d'obstacles

(Saut d'obstacle au Concours Complet d'Equitation du Legta de Civergols il y a quelques jours : Excellente organisation !)

Mes amis des autres départements, candidats aux législatives, se posent beaucoup de questions sur ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire au cours de la campagne (dimension des affiches, affichage sauvage, commission de propagande etc.) Ici pour moi c'est simple : Il n'y a pas de loi !
La campagne ressemble beaucoup à une série de sauts d'obstacles avec les obstacles mouvants.
Samedi lorsque j'ai fait le tour de la circonscription pour voir où en était la pose des panneaux, j'ai vite compris - avec au passage des échanges avec quelques maires, conseillers ou agents municipaux - que chacun devait se débrouiller comme il pouvait pour s'en sortir.
Le nombre d'emplacements prévu par candidat ne correspondant pas du tout à ce que m'a gentiment donné la responsable du bureau des élections de la préfecture. Des maires me faisant bien comprendre qu'il n'était pas question que le matériel soit prêt pour la date officielle de début de campagne soit le 21mai à 00H00 (pas 24H comme l'auraient compris certains). Bien sûr cette situation avantage considérablement les candidats en poste qui le sont déjà tellement par ailleurs grâce au soutien ostensible d'une certaine presse.
Alors vous comprenez qu'en ce qui me concerne je n'allais pas me laisser impressionner par le bon vouloir de la préfecture pour bouger tout ce beau monde en temps utile.

Je me suis affiché là où je pouvais et quand la pluie me laissait le temps de le faire.

Mais aujourd'hui, il n'y a pas guère plus de fait (désolé pour la tournure mais il faut s'adapter...). Saint Chély d'Apcher attend on ne sait quoi. Aucun panneau aucune info ! Aumont-Aubrac m'a planqué le panneau derrière une motte de terre à mille lieux du bureau de vote de telle sorte que même avec une longue vue vous n'y voyez rien. Il avait l'air d'être fier monsieur le maire de son opération et pas question de mettre deux emplacements par candidat comme l'indique la préfecture. Ah ça non !
A Marvejols sur certains panneaux il reste encore les affiches de l'élection présidentielle comme par hasard uniquement sur deux emplacements le n° 1 et le n° 2 (le mien). A serverette les panneaux sont complètement dégeulasses et c'est peu de le dire.
A Saint Alban aucun panneau, mais pourquoi faire ?
A Lajo, il y a les panneaux, mais juste devant, les travaux continuent avec camion et tas de sable montant jusqu'en haut. Pour lire il faut d'abord jouer au château de sable.
Au Malzieu rien ! (Rien d'anormal...)
Et c'est comme ça quasiment partout. De temps en temps comme à la Chaze de Peyre un maire a fait ce qu'il fallait faire (panneaux propres numérotés de 1 à 10 (Ah, lui il sait), abords nettoyés, etc.) à peine croyable exactement comme en démocratie...

En fait il semble que certains attendaient que la préfecture leur indique le nombre de candidats définitifs (connu depuis vendredi) avant de songer à nettoyer les panneaux (il n'y a pas de petites économies...). Le plus simple c'est d'ailleurs d'attendre le second tour (s'il y a lieu) car il y a nettement moins de panneaux à poser et si on pouvait carrément supprimer les élections "le pognon qu'on pourrait économiser !"
En Lozère si la préfecture n'existait pas qu'est-ce qu'on deviendrait ?
Ils vont avoir des choses à se dire à la commission de propagande !

Demain j'y retourne, on verra bien.



0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home