22 avril 2007

Un chèque de 500 000 euros, un Président paisible et quoi encore ?



Il suffit de voter et d'attendre !
Un peu comme le promet Sarkozy à la France au soir de ce premier tour de scrutin : "Demain si vous votez bien je vous respecterai..."
Il y a 10 jours, je suis allé dire aux représentants des syndicats agricoles en particulier à ceux de la FDSEA et des JA, tout le mal que je pense de leurs discours et de leurs actes qui conduisent l'agriculture lozérienne à la ruine. Je suis allé leur dire en face qu'il fallait sauver l'agriculture en cessant de servir la soupe toujours aux mêmes qui trahissent leurs promesses, désertifient toujours davantage le département et laissent sur le bas côté les retraités agricoles dans une situation indigne. Je leur ai dit qu'il fallait qu'ils fassent quasiment l'inverse de ce qu'ils faisaient aujourd'hui. J'ai parlé avec plusieurs d'entre eux de 10 heures à midi sur la Place Urbain V. Ce fut très intéressant et constructif. J'ai pris rendez-vous avec quelques uns pour visiter leur exploitation et discuter de l'avenir.
Puis ce fut le tour des députés de l'UMP qui leur ont dit : "Votez bien le 17 juin et vous aurez dès le lendemain (le 18) votre chèque de 500 000 euros." !
C'est tellement grossier, tellement ahurissant, que je n'ai fait aucun commentaire dans la presse à ce sujet.

Ni de Sarkozy ni des députés de l'UMP en Lozère, la France et les agriculteurs lozériens ne doivent croire les promesses.

Le 6 mai nationalement, les 10 et 17 juin prochains en Lozère, il faut dire un NON franc et massif à de tels individus ridicules et menteurs.
Ensemble, passons à autre chose !

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home