21 mars 2007

Si Vichy m'était conté et décompté !

Je copie ici simplement sans autre commentaire le communiqué du réseau RESF (dont je suis membre) qui lutte contre les pratiques vichystes du ministre-candidat. Je n'imagine pas une seconde que la Lozère terre de résistance puisse voter pour ce type.

COMMUNIQUE DE PRESSE RESF PARIS
Paris le 20 mars 2007
Répression et chasse aux étrangers : un pas a été franchi.
Hier et ce soir, des incidents graves se sont produits lors de rafles effectuées dans nos quartiers à Paris.
Lundi 19 mars en fin de journée, nous avons assisté, révoltés, à une tentative d'arrestation devant l'école maternelle Rampal d'une dame venue chercher une petite fille à la sortie de l'école.
Malgré l'intervention des parents présents, et celle d'enseignants, les policiers ont fouillé et interrogé cette femme, prenant de haut les protestations, devant les enfants et parents traumatisés. Ils l'ont ensuite emmené pour une destination qu'ils n'ont pas voulu préciser, laissant la petite fille désemparée...
Suivis et à nouveau "interpellés" par des parents de façon véhémente, les forces de l'ordre ont fini par relâcher leur proie plutôt que de provoquer une émeute. Cet incident a eu lieu lors d'une énième rafle dans le quartier de Belleville.
Ce soir, mardi 20 mars, au même endroit, après plusieurs allers-retours dans le quartier, les policiers ont finalement assiégé un café (situé à l'angle de 4 écoles, les écoles Lasalle et Rampal), et y arrêtant, notamment, un grand-père de 2 enfants scolarisés aux écoles Piver et 77, bld de Belleville.
Après l'avoir été maintenu dans le café pendant plus d'une heure, la police décidait d'embarquer ce grand-père juste avant la sortie d'école de 18h. Les parents d'élèves, des enseignants, les militants de RESF et les habitants du quartier tentaient d'intervenir. La réaction des policiers fut immédiate : ils cherchaient violemment à disperser la mobilisation, n'hésitant pas utiliser la violence physique et un peu plus tard à asperger la rue de gaz lacrymogène. Les parents présents aux sorties d'écoles, avec leurs enfants et leurs poussettes, atteints par les puissants gaz lacrymogènes, se réfugiaient dans l'école élémentaire Lasalle pour fuir cette scène particulièrement traumatisante.
Le grand-père a finalement été emmené dans un commissariat du 2ème arrondissement.
Quelque temps après, les rafles se poursuivaient à Goncourt et à la rotonde de Stalingrad.
Non contents d'augmenter la cadence des contrôles au faciès, parfois en dehors de tout cadre judiciaire, les fonctionnaires de police ont donc choisi cette fois de violer le dernier refuge des valeurs de la République, à savoir l'école.
Le Préfet de Police de Paris aurait tort de sous-estimer la colère grandissante que provoquent ces procédés iniques et circonstanciels dans les quartiers dits "populaires". La peur cède peu à peu à la détermination d'y mettre fin, on l'a vu ce soir.
Nous partageons cette détermination. Le procédé de rafle est en lui-même odieux parce qu'il bafoue l'ensemble des droits fondamentaux des personnes humaines. Et doublement insupportable quand les institutions de la République sont elles-mêmes visées.
Nous rappelons aussi les garanties données à RESF à deux reprises pendant l'été 2006 (le 5 juillet et le 27 juillet) par la Préfecture de Police : qu'il n'y aurait pas d'interpellations dans et aux abords des établissements scolaires. Désormais, devons-nous tenir pour caducs ces engagements ?


Pour le Comité de soutien Lasalle-Rampal,
Maria Clark, 06 18 01 07 63
Thérèse Coriou, 06 82 18 39 14
Dominique Perez, 06 84 52 00 41

Pour RESF Paris,
Brigitte Wieser 06 88 89 09 29
Anthony Jahn 06 61 98 45 18

7 Comments:

At 11:33 AM, Anonymous F.V. said...

Monsieur YOYOTTE,
vous vous présentez comme le candidat du renouveau, de la cohérence, de l'humanisme et de l'espérance ...
Cohérence ...
Vous défendez la laïcité !
Etrange quand l'on sait où et comment vous faîtes carrière.

"Ce type " dont vous parlez si mal n'est peut être pas notre futur président mais il mérite le respect comme vous Monsieur YOYOTTE.
Une chose est certaine Monsieur YOYOTTE, la Lozère terre de résistance ne votera pas pour un homme intolérant déguisé en humaniste.
Les paroles Monsieur YOYOTTE ne valent rien quand il n'y a pas d'acte ...

 
At 11:35 AM, Anonymous Anonyme said...

Bravo

 
At 1:44 PM, Blogger JYL said...

Cher F.V,

Je "fais carrière" en enseignant dans un lycée privé sous contrat avec l'éducation nationale. Où est le problème ? La laïcité c'est la séparation des églises et de l'Etat. Je ne pouvais imaginer qu'en Lozère quelqu'un me prenait (moi tout seul) pour l'Etat. C'est trop d'honneur !

En ce qui concerne N.Sarkozy, je n'ai en effet aucun respect pour celui qui pratique la chasse à l'enfant et à montrer au plus haut niveau de l'Etat lui, le mépris qu'il avait pour nos institutions (en livrant ouvertement combat pour le pouvoir depuis 4 ans contre le Président de la République et le Premier Ministre paralysant le pays), et pour la France (en allant faire allégeance auprès de G.W. Bush). Aucun respect !
Humaniste oui, je le suis ! Mais faible et naïf non, je ne le suis pas !

 
At 5:05 PM, Anonymous Un d'ici said...

J'ai passé quelques jours sans venir lire votre blog Monsieur Yoyotte et je dois dire que les premiers commentaires me comblent de joie !
Enfin on réagit, enfin on vous considère ! Bravo vous commencez à agiter la fourmilère à la botte de se "masque fait candidat".
Il est grand temps de balayer cette engeance la France n'a pas de leçon à recevoir de ce "français de fraîche date" dont nos valeurs éternelles ont permis à son géniteur de poser le pied chez nous.
Ne nous faisons pas d'illusions, l'UMP dans sa totalité préfère pactiser avec le diable, c'est même la raison pour laquelle certains avaient été radiés du RPR mais bien vite récupérés dans un nouveau parti en faisant fi de "petits détails" dont la France a horreur.
"Ce type" ne mérite que le respect qu'il accorde aux autres et là je trouve que "type" c'est vraiment trop poli. Cet homme trouble gravement l'ordre public, il attise toutes les haines, toutes les peurs attaviques qui ne demandent qu'à ressortir en période de crise grave.
Ce type préconise l'examem psychologique des enfants dès l'âge de trois ans de façon à mettre déjà le doigt sur d'éventuels coupables, va chercher des listes d'étrangers dans les écoles, demain face à votre complicité il sélectionnera à l'échographie !
Et la sincérité de notre président "attention de ne jamais pactiser avec l'extrème droite, votez sarkozy"...

 
At 6:29 PM, Anonymous Mnémosyne said...

Monsieur Joël Yoyotte Landry,
Je consulte régulièrement votre blog.
Vos constats, vos analyses et vos alertes, je les trouve pertinents.
Ils invitent à la réflexion, voire à la prise de conscience des différentes menaces de quelque nature que ce soit.
Votre volonté d’apporter du « renouveau » semble avoir pour objectif - entre autre- de protéger les espèces, les gènes et les écosystèmes, -somme de la biodiversité-, tout comme de préserver le citoyen de tout danger en mesure de porter atteinte à sa dignité, à sa propre existence.
Et donc, je ne crois pas que vous vous limitiez à de simples paroles, tout comme je ne crois pas que vous endossiez un quelconque déguisement.
Vous osez entreprendre : c’est un acte ! une véritable preuve d’« audace ».
Alors, pour paraphraser le texte d’une certaine chanson, j’aurais tendance à fredonner
« il est venu le temps des ….. détracteurs ».
Car, je m’interroge.
En effet, respectivement, vos façons de défendre vos idéaux, de témoigner des propos débattus au cours de nombreuses réunions (au sein desquelles votre implication apparaît indubitable) et de faire annonce de vos échanges fructueux avec les Lozériens, dont vous prenez soin d’être à l’écoute en partant à leur rencontre, pourraient elles engendrer une forte envie de vous déprécier ?
« Monsieur Le Candidat à la 2e circonscription du département 48 », votre identité s’affirme.
C’est une évidence !
Et, si cette notion s’avérait aussi à travers des commentaires quelque peu discréditant, elle se devrait de vous servir, et non le contraire !
Gardez votre force et votre différence !
A votre légitime message du « renouveau et de l’audace », je rends hommage et vous souhaite la victoire.
Bien à vous
Et… à bons lecteurs…..salut !

 
At 10:00 PM, Blogger JYL said...

Chère Mnémosyne,

Lorsque certains m'accusent de ne pas avoir "d'actes", je m'amuse seulement de tant d'ignorance. Ceux qui connaissent le département savent mes implications physiques et intellectuelles et s'étonnent souvent de ma capacité à tout faire. Donc ceux-là ne doivent être lozériens ni de naissance ni de coeur. Alors, qu'ils hurlent...

 
At 9:32 PM, Anonymous Un d'Ici said...

C'est avec beaucoup de plaisir que je découvre le commentaire de Mnémosyne, cette personne comme moi semble avoir remarqué la sincérité qui émane de tous vos propos et tous vos engagements.
Je fais le voeux que tous les républicains de ce département se retrouvent ici pour parler de notre avenir non seulement en Lozère mais aussi au niveau national.
Un député a le choix de voter ou pas les textes de lois qu'on lui propose, c'est donc chez-nous que nous commençons à engager le destin de notre pays.
A la lecture aujourd'hui de notre hebdomadaire départemental je me dis qu'il n'est pas possible que le peuple de Lozère subisse plus lontemps une telle "main-mise" sur le département !
Il faut que les voix de tous les démocrates osent s'élever contre ce système d'un autre temps.
Le plus grand handicap de la Lozère n'est pas la pauvreté du département, ni son enclavement, ni le fait d'être en moyenne montagne : C'est le SILENCE... La Lozère se meurt de son silence. Il faut oser protester, oser dire de partout ce qui ne va pas, nous sommes jusqu'à preuve du contraire encore dans la république Française, profitons-en pour nous exprimer.
Ce que j'apprécie le plus chez vous Monsieur Yoyotte c'est justement ce courage, cette clarté dans vos discours. Je ne vous ai jamais surpris entrain de parler "lozéro/lozérien" et je vous en remercie !

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home