13 mars 2007

SIA et SIMA 2007



C’est la première fois que je visite le SIA (Salon international de l’agriculture) et le SIMA (salon international des machines agricoles). C’est pas mal le salon de l’agriculture mais pour ceux qui sont nés à la campagne (comme moi) rien d’extraordinaire. Rien qui justifie l’émerveillement. Un banal rassemblement de poulets, de cochons et de vaches. Un grand zoo dont on sort les pieds en compote. L’occasion de vendre des bricoles aux uns et aux autres venus de la ville.

Pour les professionnels il s’agit d’une belle fête et l’opportunité de faire des affaires. J’ai d’ailleurs bien discuté avec les professionnels de leurs pratiques parfois louables, parfois condamnables.

Certains sont sectaires et bornés d’autres non. J’y ai rencontré une femme qui fait des études pour justifier l’injustifiable. Elle avait l’air heureuse dans son truc.

Ce qui est bien c’est le rassemblement des cuisines du monde.

Puis, je suis allé à l’autre bout de Paris à Villepinte au SIMA. J’ai discuté avec les fabricants des engins gigantesques dont certains valent plus de 300 000 euros. J’ai fait la visite avec les élèves de BTS Machines Agricoles. Merci pour leurs explications très utiles.

Bien sûr, les journalistes lozériens ne m’ont vu ni au SIA ni au SIMA. Rien qui sorte de la norme donc…

J’ai pris une photo avec Vedette de Frayssinet (la vache brune ci-dessus) gagnante d’un de ces concours qui permettent aux uns et aux autres de valoriser leur production. Pourquoi pas ?

Puis retour en Lozère. Enfin la campagne !

4 Comments:

At 12:47 PM, Anonymous Anonyme said...

Monsieur, je viens de parcourir votre blog et je suis agréablement surpris de voir qu'en Lozère, un candidat fait preuve de modernité.
Néanmoins je suis également surpris par le peu de commentaires à vos engagements(et toujours favorables).
Peut-être à cela deux raisons :
- un manque d'intérêt à votre candidature
- ou bien un filtrage stalinien de votre part.
Je souhaite que c'est deux raisons ne soient ni l'une ni l'autre valable.
Vous l'avez dit en choisissant le parti du réalisme : " nous recevrons tous le monde, qu'ils soient de gauche ou de droite. Même des extrêmes, s'ils acceptent la contradiction."
Vous même, acceptez-vous la contradiction ?
Je vous remercie pour votre réponse et n'ose croire que vous soyez pire que les gens que vous combattez.

 
At 2:02 PM, Blogger JYL said...

Simplement je crois que la campagne législative qui voit se déchaîner les passions et investir les interstices de la communication, n'a pas encore commencé. Ce qui explique peut-être que je reste encore relativement tranquille sur mon blog. Pour l'heure je consacre l'essentiel de mon temps libre à rencontrer mes concitoyens sur le terrain et c'est là je crois qu'il faut apprécier leur intérêt pour ma candidature. Pour les critiques, je ne crains aucune et c'est bien là l'essence même de notre démocratie qui autorise à la réflexion lorsque les idées sont contraires. On ne peut pas dire de même d'une certaine presse locale qui manifestement (car cela n'échappe à personne) ne me laisse aucun espace d'expression depuis quelques mois. Mais "je suis bien tranquille" (comme écrivait Zola) avec les lozériens, "je vaincrai" !
Maintenant si vous voulez vous défouler et écrire des choses "défavorables" juste par plaisir ou pour faire bonne mesure, allez-y, régalez vous !
Je publie toujours tous les messages !

 
At 2:44 PM, Anonymous Jean-Philippe Guerini said...

Mon très Cher Joël,

Je me trouvais sur le SIA durant l'ensemble du salon, en tant que coordinateur de l'espace Aquitaine du Hall des Régions - le 7.2 - pour l'Association Aquitaine de Promotion Agroalimentaire.

Le SIA reste pour nous nous une vitrine des activités agricoles de notre région - l'Aquitaine possède le plus de Signes Officiels de Qualité -, mais aussi touristiques, culturelles et économiques ; de nombreux visiteurs qui, attirés par le Hall 1, soit l'élevage et qui ne sont pas issus de nos campagne, découvrent les différents plaisirs de nos régions et c'est toujours avec surprise que j'y découvre bon nombre de visiteurs qui croient que le Lot fait parti de l'Aquitaine...

Pour ma part, je pense que le SIA va bien au delà que le simple fait de faire des affaires ; il participe à une vision multicultures de notre pays, et j'ai toujours le plaisir d'y découvrir de nouveaux produits, qu'ils soient de bouche ou artisanaux.

Amitiées Radicales,

Jean-Philippe Guerini
Président de la Fédération Régionale d'Aquitaine du PRG

 
At 3:10 PM, Blogger JYL said...

Cher Jean-Philippe,

Sous cet angle des échanges des cultures et des saveurs je crois que tu as raison. Pour la Lozère hélas trois pots de miel et six pâtés !
Heureusement que ces deux producteurs (dépités du manque d'initiative des institutionnels lozériens) avaient fait le déplacement sinon sur notre stand il n'y aurait eu que nos deux députés et deux journalistes lozériens (un par député)...
Bravo donc à l'Aquitaine. La prochaine fois je te rendrai visite !

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home