05 février 2007

Une Droite lozérienne archaïque qu’il faut vaincre en Juin 2007 !





Nous assistons depuis quelques jours à la révélation au grand jour des violences jusque-là feutrées entre les leaders de la Droite lozérienne. Nul doute que l’approche des élections législatives et locales de 2007 et 2008 va les exacerber davantage.

A couteaux tirés, ils nous indiquent, s’il en était encore besoin, que leurs motivations profondes s’appuient plus sur les intérêts personnels et égoïstes qu’ils peuvent tirer du pouvoir, que sur le service à rendre à la collectivité.
A Saint Chély d’Apcher avec l’intervention brutale du Sénateur de la Lozère en faveur de la communauté de communes élargie sur des bases inacceptables pour le Chef-lieu du Nord Lozère. Sur la question des scanners de Mende et de Marvejols à propos de laquelle la guerre semble à son zénith entre les deux députés du département par sénateur et maires interposés.
Et sur quasiment désormais tous les sujets, par affichage ostentatoires des préférences ministérielles Sarkozistes ou Villepinistes, les députés proclament leur hostilité l’un à l’autre.

La guerre de succession est ouverte sur un quasi-retraité qui fait de la résistance en cherchant encore à récupérer en opposant astucieusement les dauphins, les clefs du pouvoir départemental.

Je compte sur les lozériens, pour qu'en 2007 nous mettions fin à ce jeu stupide et plus que jamais arriéré qui maintient le département dans une situation déplorable ?

Cette droite violente, désordonnée et stupide n’est pas l’avenir de la Lozère !

Avec votre confiance, je proposerai de faire ici en Lozère ce que d’autres proposent au plan national : Une autre pratique de la politique, qui permette d’ouvrir la démocratie loin de cet archaïsme, pour que tous les démocrates aient la possibilité de travailler au développement du département dans un esprit d’ouverture et de progrès.
Nous ferons de la différence un atout et un droit au partage. Par la démocratie participative effective nous supprimerons la peur du notable qui impose le silence et favorise le murmure craintif.

En parcourant le département j’éprouve une grande joie en raison de l’accueil exceptionnel que vous me réservez et qui va grandissant.
Malgré la complicité honteuse des journaux à grands tirages, que vous observez aussi lucidement, j’ai acquis désormais l’espoir fondé que nous vaincrons les 10 et 17 juin 2007 !
Avec vous, j’imagine un autre espace élargissant les bases de la démocratie pour fonder une république nouvelle. J’imagine désormais une action judiciaire indépendante, confortée et transparente. Un Etat rendu plus efficace, plus solidaire et plus agile. J’imagine une réforme de la gouvernance des grandes entreprises, une régulation de la croissance économique créatrice d’emplois et de richesses prenant en compte des objectifs sociaux environnementaux et civiques. J’imagine la culture reconnue comme le socle de toute évolution de civilisation. J’imagine la République retrouvant ses atouts, s’installant au cœur du changement en France, en Europe et dans le Monde. Il est temps de donner réellement aux citoyennes et aux citoyens accès à la vie politique, de les introduire au cœur d’une VIème République lisible, proche, ouverte, accueillante et efficace. J’imagine rendues à nos institutions ce qu’elles n’auraient jamais dû perdre : leurs assises populaires.
Notre première action s’inscrit dans les urnes. Maintenant et ensemble, il faut agir !

2 Comments:

At 1:07 PM, Anonymous Louis said...

Bonjour,

Un blog lozérien très sympa !

Par contre quels sont vos propositions pour la Lozère ?
Sur l'aménagement du territoire, la santé, l'emploi, l'environement, l'agriculture, les transports, le tourisme...

Merci

 
At 10:00 PM, Blogger JYL said...

Merci louis pour votre messsage.
J'aurai l'occasion ici de reprendre pour vous et pour ceux que ça intéresse un certain nombre de mes interventions dans la presse locale, indiquant ma vision du développement lozérien aux antipodes de ce qui se fait actuellement. Ces positions ont été faites en ma qualité de Président de fédération ou de militant associatif. Cependant, vous conviendrez qu'il ne faut pas mélanger les élections et qu'un député, ce à quoi je prétends être élu, n'est pas un conseiller général. Et contrairement à ce que tentent de faire croire les uns et les autres à cette élection par complaisance, un député a pour pricipale mission de voter les textes qui s'appliquent dans l'ensemble du territoire de la République pas d'accorder une botte de foin à celui-là, un job à l'autre. Enfin, surtout tenter de le faire croire comme le député local qui adresse un nombre considérable de courriers à tout ce qui bouge en Lozère. Il n'y a guère que les rats et le loup du Gévaudan qui n'ont pas reçu vainement de lui une promesse de quelque chose par courrier (aux frais du contribuable)...
Donc, par souci de répondre à votre demande, je mettrai prochainement sur mon blog un certain nombre de propositions que je fais pour le département en qualité de lozérien.
Pour les raisons de ma candidature à l'élection législatives (ce qui est pour l'heure l'essentiel de mon investissement sur ce site), il y a beaucoup sur mon blog (beaucoup à venir également)et sur la lettre papier adressée aux lozériens que je vous fais parvenir électroniquement.
Bien à vous,

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home