06 avril 2007

JA et FDSEA Lozère : la pitoyable mascarade !



Il doit bien se trouver au sein de la FDSEA et des JA des gens de bon sens. J'en ai rencontré ! Mais où sont-ils donc passés ces derniers temps ?

A voir le théâtre grossier et ridicule joué par les 80 agriculteurs affiliés à la FDSEA et aux JA qui ont bloqué Mende et incendié "spectaculairement" de la paille devant la Cité Administrative où se tenait vendredi 30 mars la Commission départementale d’Orientation de l’Agriculture (CDOA), on peut se poser légitimement la question.

Hier encore, ils glorifiaient les députés de l’UMP qui leur promettaient monts et merveilles à 30 jours de l’élection …et puis aujourd’hui ils incendient ?

Ils racontent tristement que "leurs" députés se sont fait berner.

Mais ce sont des lois votées par ces députés en toute connaissance de cause avec la bénédiction de la FDSEA lors de sa dernière assemblée générale ! Ces mesures non seulement l’assemblée générale les vote mais elles sont proposées et discutées par le syndicat majoritaire agricole. Alors ces feux devant la cité administrative ne serait-ce pas surtout pour faire croire aux agriculteurs « bernés » qu’ils sont défendus ?

Un réveil de la grande majorité des petits agriculteurs est urgent !

Pour les primes partagées n'y a t-il pas des terres elligibles en Lozère qui n'ont pas de bail, pas d'autorisation d'exploiter, permettant ainsi toujours aux mêmes d'encaisser ?

Aujourd’hui, on manifeste devant la CDOA composée quasi-exclusivement de membres de la FDSEA et des JA ? De qui se moque t-on ?

Pourquoi ce tumulte ?

Parce que les prêts bonifiés ne le sont plus trop ?

Parce que pour la prime herbagère agri-environnementale (PHAE) actuelle il y a une baisse et que pour celle qui est à venir ils sont dans le flou ?

Parce que les aides sont affectées prioritairement en PNC et Natura 2000 ?

Nous n’avons pas oublié qu’ils ont tous écouté Jacques BLANC et sa clique qui leur avait demandé de ne pas y adhérer, que ce serait trop contraignant pour eux…

On manifeste encore ? Pourquoi d’autre ? Parce que les aides à l’installation sont en baisse vertigineuse ?

Mais les jeunes agriculteurs sont purement et simplement sacrifiés aujourd’hui en leur demandant d’investir un maximum, alors que bien souvent ils pourraient démarrer avec ce qu'ils ont ou avec la moitié moins. Avec des taux très bas, on les oblige à bosser deux fois plus pour rembourser, on leur interdit par ce biais de sortir, de prendre le temps de discuter, on les isole dans leurs terres et ils deviennent plus faciles à abattre.

Alors, à qui profitent réellement les prêts bonifiés, aux banques, aux syndicat ou au paysan ?

Et ça continue de jouer la divine comédie, mais quelle mauvaise comédie !

Alors ? On ne continue plus la méthode Couet ?

On ne continue plus de chanter le fameux « Ca va bien, tout va bien, les députés nous l’ont dit » ?

On annonce au clairon, une rencontre entre Bernard Fages Président de la (FDSEA) et le Directeur Départemental de l’Agriculture ? Mais c’est à mourir de rire !

Qu'est-ce qu'on brûle demain pour faire croire qu’on défend les petits ? Pour la revalorisation de la retraite des anciens où est la mobilisation ?

Quels arbres scient-on demain pour étaler sa force ? Allez courage, c’est le début de la bravoure !

Quant à la lettre ouverte qui m'est adressée ce jour (à paraître prochainement dans le Midi-Libre) par le Président de la Chambre d'agriculture de la Lozère, en plus d'être vraiment puérile, j'en éprouve une certaine indifférence que conforte l'accueil que me réservent les agriculteurs que je rencontre avec délectation.

Enfin, ce serait drôle si de l’égarement de tout ce beau monde ne dépendait pas l’avenir de la très grande majorité des agriculteurs lozériens que j’invite à lire et relire tout ce que j’ai déjà écrit sur le sujet. Il y a urgence pour que cesse cette comédie agricole et pour que vive l’agriculture durable en Lozère !

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home