07 mai 2007

Le jour de la défaite


Nous attendions hier soir (ce 6 mai 2007) les résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle, bien calés dans nos chaises.

Des amis suisses nous ont appelés pour nous dire à 19 heures l’affreuse nouvelle : C’est Sarkozy à 53% !

Mais nous avons attendu jusqu’au bout. Et puis ce fut le choc et la tristesse.

Alors j’ai rédigé en vitesse un communiqué de presse en prenant un peu de celui de JM Baylet

« Les français ont choisi démocratiquement leur président pour 5 ans et je lui souhaite de réussir dans l'intérêt du pays. Je tiens à rendre hommage à Ségolène ROYAL qui, malgré les obstacles internes et externes, a mené une campagne courageuse et digne. J'en appelle à la lucidité de la Gauche et au rassemblement efficace dans la perspective des élections législatives.

Je félicite les jeunes qui ont massivement choisi Ségolène ROYAL pour rénover la politique et construire une nouvelle république, à l'évènement de laquelle nous devons encore travailler. »

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui (jour de repos et d'analyse) et demain est un autre jour de combat.

2 Comments:

At 8:10 PM, Anonymous StopTSS said...

Le Tous Sauf Sarkozy est le niveau Zéro de la politique, et ne fait pas un programme !

Soyons clair, n'importe qui avec l'étiquette PS aurait fait le même parcours. Depuis 2002 les "pouvoirs" ont conditionné les français au vote utile.

Mais cela n'est pas suffisant au PS pour gagner car il faut avoir une ligne droite est claire. Il faudra bien se décider à choisir entre la ligne Dsk et Fabius. Ségolène n'a était qu'un cache misère et les français n'ont pas était dupe.

A l'UMP la ligne était claire, assumé, et les quelques "disputes" n'était que celle de quelque hommes (clan Sarko / Chirac) mais la ligne idéologique était claire !

Je ne souhaite pas une cohabitation surtout tant que la gauche ne se sera pas restructuré, les français ont le droit d'avoir une vision claire...

Quelle branche de la gauche vous sentez vous le plus proche à travers votre engagement au PRG ?

Je vous souhaite une bonne campagne et je souhaite tout de même que le Nord_Lozère sera à travers votre candidature apercevoir un peu de fraicheur !

Bien à vous

 
At 9:44 PM, Blogger JYL said...

Je partage cette analyse de la vacuité du programme de SR en qualité de candidate à la présidence de la République. Mais NS n'est pas exempt de la même critique sur le fond. Se sont étalées deux déclarations de politique générale avec une profusion de détails digne de la minutie d'un premier ministre lorsque le Président de la République trace une direction à la nation. Mais on ne peut reprocher à SR les atermoiements des éléphants du PS. Je ne suis pas un fan de SR mais conscient de ses faiblesses et de l'énergie qu'elle a déployée à conduire la barque dans cet océan d'obstacles dressés par ses amis, je salue sa résistance et sa dignité.
Je crois que la Gauche depuis Mitterrand a failli à sa mission expliquée par Alain : instruire !
Ce défaut d'instruction qui laisse le peuple démuni face aux discours populiste est la principale cause de l'échec méritée de la Gauche.
Donc pour l'essentiel je me sens assez proche de votre analyse.
Pour ce qui est de la branche de la Gauche à laquelle je me sens le plus proche je répondrai sans qu'il s'agisse d'une pirouette : le Radicalisme. Pourvu qu'on y revienne !
Et si personne n'y croit, qu'on me donne un levier... !

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home