13 mai 2007

Construisons notre avenir sereinement



Depuis le 6 mai, Nicolas Sarkozy, le nouveau chef de l’Etat, de notre beau pays est désormais élu, il va falloir faire avec…

Mais est-ce une raison pour baisser les bras, se laisser abuser, exploiter en subissant toujours plus l’injustice ?

NON ! C’est pourquoi, en tant que citoyenne du pays de la liberté, des droits de l’homme, je ne peux en rester là, sans rien faire avec le sentiment de tristesse qui m’envahit depuis cette date fatidique.

Malgré tout, il faut rester «POSITIF» et se tourner vers l’avenir, NOTRE avenir !

Personnellement, faisant mes premiers pas en politique (même si Joël me dit souvent pour me rassurer : « nous faisons tous de la politique »), je désire m’impliquer intensément dans un premier temps pour notre cher département, la Lozère.

Pour nous, pour nos enfants, mais surtout avec vous tous.

Si enfin, nous pouvions penser à ce que nous voulons construire ensemble sans crainte. Au lieu de nous taire comme d’habitude, puis ensuite râler, comme d’habitude.

Nous aimons la Lozère ? Alors respectons-là et que l’on nous respecte aussi, surtout dans nos droits les plus élémentaires de citoyens;

Nous ne pouvons plus rester indifférents, face à des situations qui sont devenues catastrophiques en Lozère à force de maintenir les mêmes personnes au pouvoir sans jamais oser protester ou simplement admettre que le cours des choses peut changer, simplement parce que nous le voulons !

La situation environnementale est catastrophique malgré les discours officiels. Les journaux relatent fréquemment des situations organisées au gré d’accommodements qui priment sur les textes en vigueur.

La situation touristique aussi est désespérée et nous avons perdu une grande partie des visiteurs par manque de volonté des pouvoirs politiques actuels qui ont laissé se dégrader cette économie.

J’exprime ma crainte que l’agriculture lozérienne soit sacrifiée aux évolutions européennes parce que les responsables locaux n’ont pas pris, en temps opportun, les moyens de soutien appropriés.

Je constate comme vous la désertification de nos villages, de nos centres-villes au profit de zones plus ou moins heureusement et stratégiquement implantées.

Des sites culturels que l’on ferme. Des trafics ferroviaires qui deviennent inexistants. Des artisans, des commerçants, qui mettent en trop grand nombre, la clef sous la porte. L’emploi des jeunes aussi pour lesquels on ne fait rien.

Je reviendrai un peu plus, sur tous ces sujets dans un prochain texte, avec des exemples concrets, une fois plus d’infos en main.

Que va-t-il rester comme patrimoine, richesse, aux générations futures si nous ne faisons rien aujourd’hui ?

Et puis, il y en a assez des injustices, des discriminations sociales ou raciales gratuites, des privilèges accordés avec d'obscures contreparties, des méthodes abusives et peu orthodoxes que tout le monde connaît mais contre lesquelles on ose rien faire parce qu’il y a pression. J’espère ne pas avoir à en subir de près ou de loin en raison de mon engagement car cela voudrait dire que j’ai drôlement raison !

Je veux être à l’écoute de toutes les injustices, les discriminations sociales, je veux que mes compatriotes puissent penser et parler librement. Je ne veux pas de sanction contre ceux qui pensent autrement que moi. Je ne veux plus entendre, sous le manteau, le récit de méthodes si peu orthodoxes et si abusives. La liberté d’expression est un droit garanti par la constitution française, appliquons-la en Lozère ! J’entends ça et là des témoignages de pressions subies. Il faut que tout ça s’arrête désormais.

Je crois en la démocratie, à la liberté de pensée et d’expression.

Depuis quelques jours, ma suppléance auprès de Joël Yoyotte-Landry devenant officielle, je reçois de plus en plus de marques d’encouragements, cela me fait chaud au cœur et me donne des ailes. Celles de la liberté, et m’ouvre une lueur d’espoir.

Le jour de l’inauguration de notre permanence de campagne à Saint-Chély d’Apcher, j’étais très impressionnée, intimidée, puis au fil de la soirée, je me suis détendue et j’ai osé mon premier discours public spontané et sincère.

J’ai rencontré des personnalités d’une grande générosité et puis des gens comme moi, des lozériens vrais soucieux et révoltés disant : Il faut que ça change !

Merci à Renée et Michel de m’avoir « entraîné » dans cette belle aventure qui commence tout juste pour moi.

Merci à mon compagnon, Jean-Louis pour son soutien.

Merci à Joël de me faire confiance (je ferai également tout pour que vous aussi me fassiez confiance) et de donner l’occasion à une Lozérienne de souche, fille d’un artisan en étain à Banassac, de pouvoir s’exprimer et prouver au reste du département qu’on peut, à La Canourgue ne pas être d’accord !

J’espère que vous me ferez confiance,

Avec humilité et détermination nous arriverons ensemble à faire avancer les choses.

A bientôt

Emmanuelle DUPONT

6 Comments:

At 8:17 PM, Anonymous Un d'Ici said...

Je sens que tous les deux vous allez changer le cours des choses. Nous aurons enfin un aperçu de ce que la gauche peut faire en Lozère.
Vous disiez Monsieur Yoyotte que votre suppléante était intimidée ? Elle vient de donner la preuve du contraire !
Le vieux routard que je suis éprouve beaucoup de plaisir et de reconnaissance d'entendre ses valeurs reprisent par de beaucoup plus jeunes que lui !

 
At 3:31 AM, Blogger LYS said...

Lys:

Agissons, très belle devise!

De vraies valeurs sont mises en évidence, je suis avec vous.

 
At 9:46 PM, Anonymous Mendoise said...

Je reviens après une très longue absence et je vois que le blog de Monsieur Yoyotte Landry s'est considérablement enrichi, bravo et surtout continuez, la liberté se sème et surtout s'entretient et se soigne jusqu'à son éclosion !

 
At 9:51 PM, Anonymous Mendoise said...

Je n'ai pas l'honneur de vous Dupont mais permettez-moi de vous féliciter ! Votre combat est beau parce qu'il est juste, de plus je pense que vous avez choisi le "bon berger"
Tout le monde maintenant en Lozère connaît les positions de Monsieur Yoyotte-Landry !
Elles sont courageuses et innovantes deux qualités que le département va découvrir avec plaisir et reconnaissance.

 
At 10:20 PM, Blogger JYL said...

Chère Mendoise,

Bien que votre intention soit louable, je ne crois pas que le terme de "bon berger" soit approprié pour qualifier la relation qui existe entre Emmanuelle et moi. Il s'agit bien d'une collaboration à part entière tant ses qualités sont indéniables et sa volonté indestructible. Emmanuelle est d'une grande intelligence. Je crois hélas que, comme souvent, nous avons du mal (à l'habitude) à reconnaître et exploiter (au sens noble du terme) les qualités de ceux qui nous entourent. Peut-être seulement ais-je eu la chance d'apercevoir ce que d'autres ont sous-estimé.
Emmanuelle est une suppléante exceptionnelle et une amie d'une grande sincérité.

 
At 4:00 PM, Anonymous Anonyme said...

ELEVE DE CARACTERE

JE SUIS FIERE QUE QUELQU DE CHEZ MOI BANASSAC PENSE ENFIN COMME MOI.JE TE SOUHAITE BON COURRAGE DANS CE COMBAT DS LEQUEL TU T ENGAGE CAR OUI CELA VA ETRE UN COMBAT DE TOUT LES JOUR CAR CE MONDE EN LOZERE EST UN MONDE DE VRAI REQUIN OU IL N EST PAS COMCEILLER SY AVENTURER SI VOUS NE DITES PAS AMENE A TOUT

ALORS BON COURRAGE A TOUT LES DEUX ET SURTOUT A TOI CAR JOEL LUI IL A LA FOIE ET LA FOLIE DE VOULOIR FAIRE LES CHOSES EN RENVERSANT LES MUR S IL LE FAUT MAIS SACHE QUE DESORMAIS DES MURS VONT S IRRIGER DEVANT TOIT . DONC BON COURRAGE DEFIT LES OBSTACLE ET SOYER FORT CAR VOTRE CAUSE EST JUSTE

AGISSONS

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home