23 mai 2007

22 et 23 mai


Le 22, j’ai collé les affiches dans le Nord de la circonscription.

C’est une activité que je veux faire moi-même parce que c’est l’occasion de rencontrer aussi les élus et les citoyens. j'ai eu d'ailleurs de belles rencontres trop longues à raconter ici. Je ne relaterai donc que quelques échanges :

Aux Bessons tout était en place

Au Fau de Peyre, j’ai aidé le maire à ranger les panneaux qui étaient dans un désordre total. « On les avait mis comme ça pour les présidentielles » m’a dit-il dit. « Mais moi je ne suis pas encore candidat à l’élection présidentielle » lui ais-je répondu. Et nous avons fait du rangement ensemble avant que je ne colle mon affiche.

La Fage Montivernoux n’a prévu que huit emplacements.

A Saint Laurent de Veyres les panneaux avaient encore les affiches de l’élection présidentielle. J’ai fait de mon mieux et j’ai fait transmettre par un voisin très sympathique mes condoléances au maire qui venait de perdre son épouse dans la nuit.

A Fournels tous les emplacements étaient propres (comme neufs) sauf le mien et celui du Front National (pur hasard bien sûr). A ma demande, l’adjointe au maire aidée de la secrétaire de mairie, a fait le nettoyage. Elles ont été très bien.

A Terme : R.A.S

A Saint Chély d’Apcher : aucun panneau. Je colle partout où on peut coller quelque chose.

La Garde R.A.S.

A Albaret Sainte Marie je discute avec un homme qui nettoie au jet sa maison et les alentours communaux.

A Chaulhac Je crois qu’il faut faire soi-même son panneau

A Julianges idem. Une dame confirme, de sa fenêtre grillagée serrée, que cela fait trente ans qu’elle y habite et qu’elle n’a jamais vu de panneau électoral.

A Saint Léger du Malzieu, Le panneau portant les emplacements 1 et 2 (FN et moi) est considérablement éloigné de la porte d’entrée de la mairie. Le panneau portant l’emplacement 4 (Morel) est collé à la porte (pur hasard). Il faut presque pousser le panneau pour entrer : sacré démocrate !

Le Malzieu : les panneaux ne sont pas installés parce que le maire pense que c’est pour la semaine prochaine. C’est son adjoint qui le lui aurait dit. « Vous êtes le maire le plus drôle de Lozère » lui dis-je. Il rigole comme un tordu ! Mais il me prend mon affiche et promet de l’installer dès le lendemain. Sacré Jean-Noël ! Puis il me demande si je désire réserver la salle pour des réunions publiques. Je lui dis non. Je lui dis aussi qu’il devrait être le premier à voter pour moi. Il sourit et je pars.

A Blavignac les panneaux sont au fond d’une cour derrière la mairie. Celui qui trouve l’emplacement a le droit de voter deux fois : une fois à gauche et une fois à droite.

En Arcomie je discute avec un couple nettoyant des perches. Les panneaux sont au Bacon.

Au Bacon tout est ok

A Albaret le Comtal les panneaux sont numérotés à l’envers de telle sorte que le n° 4 se trouve près de l’entrée de la mairie.

A Arzenc d’Apcher il y a un seul panneau portant l’invitation à la réunion publique du PS

A Saint Juery tout est ok

A Chauchailles je discute très longtemps avec une famille d’exploitants agricoles très accueillants. J’y retournerai le 23 avec Emmanuelle

A La Fage Saint Julien aucun panneau je colle sur l’emplacement de la mairie.

Retour à Saint Chély d’Apcher

Le 23 mai

Fournels : Cette fois avec Emmanuelle nous commençons par Fournels. Nous allons au marché et discutons avec les gens et les marchands. Puis nous allons dans les bars. Nous ne payons de coup à boire à personne. NOus ne le faisons jamais.

Puis nous nous rendons à Noalhac. Nous retrouvons un couple avec lequel nous avons discuté au marché de Fournels. Ils nous invitent chez eux, nous offrent un verre. Le mari nous raconte ses tribulations ailleurs et ici, ses projets en attente ou bloqués et nous en repartons une heure plus tard. Nous apercevons une jeune femme et ses enfants. Nous, nous approchons. La discussion s’engage et elle nous fascine par son courage, son énergie, sa pensée. Elle est formidable vraiment. Je l'ai écouté avec attention et la force de ses convictions n’a pas masqué sa sensibilité et son humanisme. J’ai beaucoup apprécié ces quelques minutes que nous avons partagées avec elle et qui ont été pour Emmanuelle et moi (nous en avons parlé après) des minutes de douceur et de vérité.

Nous lui promettons de revenir. Nous le ferons !

Je tiens à présenter Emmanuelle à cette famille rencontrée la veille à Chauchailles. Des gens bien. Nous y allons en effet.

La halte déjeuner a lieu chez Tintin à Fournels. Nous discutons là avec les clients. Puis nous repartons pour Albaret le comtal rencontrer les gens chez eux.

A Albaret notre affiche est recouverte par celle de la LCR. Il faut dire à leur décharge que là aussi les numéros sont inversés.

Au milieu de tout cela il y a eu d’autres rencontres dans de petits hameaux avec des gens vraiment intéressants, certains que nous connaissions déjà et d’autres que nous rencontrions pour la première fois. Mais il y a trop à dire pour le dire ici.

Après une halte à Recouls pour saluer une dame (qui est absente) nous rentrons vraiment fatigués.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home