25 juillet 2008

"Mettez un pauvre dans votre moteur !"

Prenons-le, mettons-le dans notre moteur !

(Photo de Nick Danziger à Afar en Somalie Afrique de l'Est)

Cela pourrait être le nouveau slogan des grandes compagnies pétrolières et des gouvernements du G8 dont la position ou plutôt l’absence de position constitue une insulte à l’humanité. Après le "Mettez un lion dans votre moteur" des années 70 de Esso (au temps finissant des safaris armés), c’est pratiquement toute l’Afrique qui est en train de crever de faim dans un monde où il y a de plus en plus de pauvres du Nord au Sud avec la continuation de la course folle vers la croissance, l’accumulation des richesses aux mains d’un petit nombre et au mépris des impératifs environnementaux.

Aucun des graves problèmes auxquels est confronté l’humanité n’a été étudié sérieusement par les dirigeants des pays les plus riches qui continuent avec cynisme à nous conduire droit dans le mur.

L’accélération du changement climatique, la flambée du prix des denrées alimentaires et la pauvreté galopante conduisent des millions de personnes aux extrêmes : suicides d’agriculteurs par milliers en Inde et en Chine, décès de millions de personnes par an principalement en Afrique, accroissement des pauvres en occident. 13 millions de personnes en Afrique ont un besoin urgent (vital) d’aide et 30 000 enfants meurent chaque jour. Sans compter l’explosion des cas de violences aux personnes, perpétrées par des désespérés qui s’en prennent à des innocents et qui augmentent partout.

Il n’est plus possible d’attendre ! Et le temps n’est pas aux réformes de complaisance institutionnelle.

L’engagement du G8 de réduire d’ici à 2050 de 50% les émissions de carbone sans fixer de référence ni de palier (étape intermédiaire) s’apparente à une vaste blague qui ne fait plus rire personne dans le monde hormis les dirigeants lors de leurs soirées de gala de fin de rencontre. Antonio Hill, porte-parole d’Oxfam concernant les politiques sur le changement climatique, a déclaré : « À ce rythme, d’ici 2050 la planète aura brûlé et les dirigeants du G8 seront oubliés depuis longtemps… »

Ce qu’il y a de pervers dans la démarche du G8 c’est que chaque euro versé au climat est prélevé sur l’aide aux médicaments et à la scolarisation.

S’agissant des biocarburants la situation est encore pire. Jeremy Hobbs, Directeur exécutif d’Oxfam a déclaré : « Les dirigeants du G8 ne semblent pas comprendre le problème. Les faits sont clairs. Les biocarburants des pays riches sont en ce moment l’une des principales causes de la crise alimentaire mondiale, et pourtant les pays du G8 ont à peine évoqué ce sujet et continuent de brûler allègrement de la nourriture dans leurs voitures".

En fait, c’est comme si, in fine, nous mettions des pauvres dans nos moteurs !

Pour Jeremy Hobbs, "Cela revient à discuter du Titanic sans parler de l’iceberg"

Quant aux 50 milliards de dollars promis pour 2010 en faveur du développement, dont 25 milliards devraient aller à l’Afrique on a du mal à les voir se rassembler ce qui pourrait coûter jusqu’à cinq millions de vies.

Puisque nous le savons cela porte un nom : génocide !

En conséquence, je demande que soient traduits devant le TPI tous les dirigeants du G8.

Pour en savoir plus :

http://news.bbc.co.uk/2/hi/in_depth/world/2008/costoffood/default.stm

http://www.nickdanziger.com/index.html

http://www.oxfam.org/fr5.stm






0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home