27 juillet 2008

L'Inde en état d'alerte terroriste


Bien que deux suspects de 27 et 31 ans ont été arrêtés ce lundi à 600 km de Chennai, l’Inde reste en état d’alerte et la police recherche activement les autres terroristes qui ont tué pour l’heure 49 personnes et blessé près de 200, dans des explosions qui ont frappé jeudi et samedi, Bangalore dans le Karnataka (Sud) et Ahmedabad dans le Gujarat (Ouest). Des reportages dans les médias locaux disent qu’un groupe islamiste peu connu appelé l'Indien Mujahidin a revendiqué les attentats dans un courrier électronique à une chaîne de télévision.

L'attaque dans Ahmedabad la capitale commerciale de l’Etat du Gujarat est survenue après que plusieurs engins ont explosé dans la ville du sud, Bangalore. Le gouvernement a mis d'autres villes en état d'alerte, y compris Mumbai, Delhi et Jaipur. Deux autres bombes non explosées ont été trouvées dans la cité voisine de Surat.(un démineur au travail sur l'image ci-contre)

Il ne fait guère de doute que les terroristes cherchent à raviver les violences entres Hindous et Musulmans. Ce que dénonce la grande manifestation qui a eu lieu ce jour à Delhi organisée par "All India anti-terrorist front". Beaucoup de leaders de toutes tendances se déplacent sur les lieux pour assurer la cohésion de la nation et manifester leur compassion.

La Présidente Pratibha Patil ainsi que le Premier Ministre Manmohan Singh, ont exprimé leurs sincères condoléances pour les vies perdues et demandé instamment aux habitants de Ahmedabad de rester fermes dans ce moment test et de maintenir la paix et l’harmonie entre les communautés.

Narendra Modi le controversé chef du gouvernement de l’Etat du Gujarat a dit “La terre du Mahatma Gandhi a été ensanglantée par des terroristes que nous n’épargnerons pas. Les terroristes ont déclaré la guerre à l’Inde. Nous devons nous préparer pour une longue bataille contre eux », a-t-il ajouté. (Sur l'image : Narendra Modi à LG hôpital de Ahmedabad)

M. Modi a été accusé d'avoir insuffisamment protégé les Musulmans dans les émeutes du Gujarat au début de l’année 2002 dans lesquelles au moins 1.000 personnes sont mortes dont beaucoup d’entre eux à Ahmedabad. La violence est survenue cette année là, lorsqu’un feu a pris dans un train qui transportait des pèlerins hindous tuant 59 personnes.
(Les manifestants de "All India anti-terrorist front", crient des slogans pour la paix et brandissent des pancartes à Delhi)

Les plans : 1) Kanataka 2) Gujarat 3) Inde

http://www.mapsofindia.com/maps/karnataka/karnataka-travel-map.gif

http://www.maps-india.com/gujarat/gujarat-map/gujarat-road-map.gif

http://www.geocities.com/tour_map/tour_map/india_map.jpg


0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home