29 mai 2007

28 mai : Une journée à Marvejols


(L'entrée de Marvejols en provenance de Saint Chély d'Apcher)

Ma journée a commencé à 8H par la vérification que mes 28 000 circulaires et mes 56 000 bulletins étaient bien arrivés là où il fallait pour la mise sous enveloppe par la préfecture.

J’ai eu l’information à 9H30 : Tout est ok ! Ouf !

J’ai alors pris l’autoroute en direction de Marvejols où j’ai passé toute la journée à rencontrer les lozériens chez eux jusqu’à 20 heures avec une interruption de 20mn pour déjeuner dans une boulangerie - sandwicherie.

J’ai commencé par aller « respirer la ville ». Mon petit tour me permis de rencontrer des personnes qui allaient se révéler importantes plus tard… Il y avait beaucoup de magasins fermés, quasiment tous. Je fis irruption dans un bar attitrant tous les regards et m’adressant à tous en même temps. Tous prirent mon papier écoutant ce que je disais à chacun d’eux. Au moment où je sortis (je n’avais pas l’intention d’y séjourner très longtemps), le bar qui émergeait à peine de la brume matinale dans un relatif silence, troublé seulement par le chuchotement de la télévision centrale qui diffusait les images du tiercé en préparation, s’anima d’une discussion sur ce que chacun venait d’entendre.

J’étais déjà loin !

D’abord les habitations collectives. Inutile de vous dire que j’ignore complètement le nombre de personnes que j’ai rencontrées. Il y en eut beaucoup. Enormément. Mais je m’investissais pleinement à chaque fois. Chaque rencontre fut unique et passionnante.

Combien de fois ais-je bu quelque chose (froid chaud) et quoi ? Je ne sais ! Une seule fois alcoolisée et avec tellement d’eau ! C’était une crème de châtaigne. Oui c’est ça !

Extraordinaire ce beau couple marocain et leur salon au milieu duquel la jeune maman arrangeait son linge avec une grande délicatesse. Elle est belle et si jeune. Elle travaille à Marvejols et y est bien. Son mari est entrepreneur en coupe forestière. Il est jeune lui aussi. Ils habitent cet immeuble privé plutôt chic pour Marvejols. Ils envisagent de demander la nationalité française, car ils sont en France depuis si longtemps.

A l’étage au-dessus un couple de Marvejolais d’origine, rivalise avec eux d’hospitalité. Ce n’est pas l’immeuble qui est comme ça, c’est tout Marvejols qui me reçoit merveilleusement. Huit sur dix savent qui je suis avant que je ne me présente. Nous discutons pratiquement et exclusivement politique. Il n’y a pas de temps mort…

Je vais d’appartement en appartement, les gens m’informent des logements vides, des caractères des uns et des autres. Une femme m’introduit chez sa voisine, une mère chez son fils, les enfants me saluent, je cours, je vole !

Là, je prends le temps : C’est une femme qui m’explique qu’elle travaille depuis 16 ans comme gardienne de nuit en CDD. C’est révoltant ! Je note son nom lorsque son mari arrive. Lui, est employé municipal, il n’est pas mieux servi, il s’en va dans la cuisine…

A côté, un couple étrange, lui est architecte me dit-il et candidat à la mairie de Marvejols. Il a commencé à former son équipe. Ils sont déjà dix. Il se renseigne pour savoir combien coûte une campagne électorale. L’intérieur de la maison est animé par un chien qui ne me lâche pas d’une semelle. Il me renifle, me colle, me machouille, m’emm… Le reste est du domaine de la quatrième dimension et n’a pas à être raconté ici par respect pour les gens qui me reçoivent. Bref, je prends congé après avoir tenu au moins 10 bonnes minutes.

Dans un autre immeuble un couple me reçoit pour me dire qu’ils vont voter UDF ou plutôt Modem. Je leur dis qu’il en faut. Ils m’offrent à boire. Nous discutons à peu près 45mn. Je crois finalement qu’ils sont embêtés d’avoir déjà donné procuration avant de partir en clinique. Tant pis pour eux, ils ne participeront à l’aventure qu’au deuxième tour (et par procuration) !

Avant de partir ils m’envoient chez les voisines. Elles sont de Droite me disent-ils, mais…

Je crois qu’ils me croient capable de faire ça ! Ah si seulement c’était vrai !

De maisons en maisons, toutes les histoires de Marvejols y passent. Les grandes et les petites. Je me régale. Je me sens chez moi !

Je rencontre des acteurs de la petite histoire politique locale. J’ai les détails cachés de la grande histoire locale (celle qui est dans la presse). Sur les familles X et Y. On remonte aux de Chambrun (le grand-père, les fils…) les autres aussi… Qu’est-ce qu’on rigole bien à marvejols. L’affaire Desmarets, le CAT de la Colagne, le directeur viré, j’en passe et des meilleurs, actuels ou futurs, la clinique, la ZRR, la tannerie, tout y passe.

Il y a trop à dire on va directement vers la fin de la journée sinon on n’est pas couché :

Elle se passe chez cette dame de 80 ans en août prochain. A 14 ans fille d’une famille de 4 enfants de Monjézieu elle a été placée à Marvejols dans cette famille G. Elle revenait chez elle à vélo le samedi où le dimanche en fonction de ses congés. Elle épousa un apprenti boulanger et ils partirent travailler à Saint Chély d’Apcher. Ils eurent 7 enfants. Elle travailla énormément. Elle me répète souvent : « les choses sont et puis elles ne sont plus. C’est la vie d’artiste ». Son récit est précis. Elle rend visible et colorés par les mots des évènements de plus de 60 ans. J’ai perdu toute trace de la raison de ma présence chez elle.

Aujourd’hui, elle a mal au dos. Je devine ses filles très attentionnées et s’occupant bien d’elle. J’écoute en silence peut-être une heure et demi le récit de sa vie. C’est à la fois beau et triste.

Elle adore se rendre aux festivités de la ville où on la laisse rentrer gratuitement. L’après midi elle fait sa promenade, regarde jouer aux boules, se rend ensuite au café sur la place et rentre.

Il est 20 heures, je rentre aussi.

1 Comments:

At 5:40 PM, Anonymous Anonyme said...

ELEVE DE CARACTERE

C BIEN UNE VILLE COMME CA OU LES GENS ST HOSPITALIER MAIS NE VOUS FAITES PAS TROP DE FAUSSE JOIE DS LA SEMAINE SI VOUS ALLEZ A LA CANOURGUE L AFFAIRE SERA PLUS RUDE DOMMAGE QUE VOTRE SUPLEANTE NE SOIT PAS LA CAR ELLE AURRAIT PUT VOUS GUIDER. A%IS BON VOUS EN FAITES PAS EN REGLE GENERAL LES GENS ST ACCEUILLANT

COURRAGE

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home