25 juin 2012


En raison de l’incertitude qui pèse sur l’activité économique mondiale, les grosses entreprises ont accumulé d’énormes quantités de réserves qui ne sont pas utilisées pour l’investissement productif, la recherche, le développement. Ce comportement qui s’observe dans tous les pays du monde nuit bien sûr à la croissance globale et à l’emploi. Si les pays les plus fragiles restent dans l’ordre : la Somali, le Congo, Le Soudan, l’Afghanistan, le Pakistan, le République centre africaine, l’Iraq, le Myanmar, et le Yemen, la performance économique forte dans les pays BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ne s'est pas traduite par l’amélioration de la résilience sociétale, ou de la gouvernance, qui augmentent la capacité d'un pays à s'adapter en sécurisant les ressources et à lutter contre les chocs potentiels de pandémies, de terrorisme, de conflits, de contagion économique et des impacts du changement climatique.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home