13 mars 2010

IP (Informations pratiques) : Louer un appartement en Inde


1 euro = 62,15 roupies


Les prix : - 1BHK (1 pièce + cuisine+ douche + toilettes turques) à 1000 à 2000 roupies


- 2BHK (2 pièces, etc.) à 2500 à 3500 roupies


- 3BHK 3000 à 15 000 roupies, etc.

Là-dessus ce sont les prix pour les indiens, pour vous ils peuvent être doublés voire triplés. Heureusement tout est négociable en Inde, alors n'hésitez pas à négocier et à faire comprendre très rapidement jusqu'où vous n'êtes pas prêts à aller.


Les modalités :


1- La patience : ne pas se précipiter sur la première occasion venue. Prenez votre temps pour choisir votre logement car pour une fois c'est vous qui décidez de votre temps. En effet, pour tout le reste, d'autres que vous déciderons de l'usage de votre temps et vous n'y pourrez rien. C'est ainsi qu'il n’est pas rare (et même le contraire serait plutôt exceptionnel) d’avoir à attendre plus d’une heure l’agent immobilier avec lequel vous avez pris rendez-vous à 9 heures. Ne pas hésiter à appeler plusieurs fois pour lui rappeler son rendez-vous. S’il vous dit qu’il arrive tout de suite, vous avez le temps d’aller boire un coup tranquillement car vous en avez pour une bonne heure à attendre à nouveau à ABB circle ou un autre lieu de rendez- vous. Il n’est pas rare que le rendez-vous soit reporté une ou deux fois sans que l’agent ne vous informe avant la date et l’heure du rendez-vous initial. Il le fera quand vous l’appellerez. Ne vous en inquiétez pas !


2- Le nombre : Ne vous attendez jamais à rencontrer une personne seule, lorsque l’agent immobilier sera enfin au rendez-vous. IL y aura au minimum trois personnes parfois quatre, cinq personnes. C’est que les agents immobiliers ne bénéficient pas de la confiance des propriétaires et n’ont donc jamais les clefs de l’appartement. Le jour du rendez-vous les mêmes agents ont donc eux-mêmes rendez-vous avec quelqu’un, qui connaît quelqu’un, qui a les clefs de l’appartement. Vous serez donc conduit une première fois à moto accompagné d'une escorte type présidentielle, dans un appartement où la personne (qui ne travaille donc pas puisqu’il peut vous recevoir) est encore en slip et vous fera attendre une demi heure devant la porte avant d’ouvrir. Quand vous pourrez enfin entrer après avoir enlevé vos chaussures sales pour marcher avec vos pieds sales dans l’appartement, ne vous attendez pas à le visiter. Ce n’est pas l’appartement dont il s’agit. C’est l’appartement du premier intermédiaire qui vous offrira gentiment de l’eau qu’il ne vous faudra surtout pas boire si vous tenez à votre santé et si vous ne tenez pas à passer la matinée (euh déjà 11H30…), accroupi(e) dans ses toilettes (il n’est pas question de s’asseoir ! Pendant que j’y pense ayez toujours sur vous une petite bouteille de « instant Hand Sanitizer » J et oubliez jusqu’à l’existence du papier hygiénique). Après vous avoir demandé de lui raconter votre vie, cette personne si elle est malade, vous décrira par le menu ses problèmes avant d’oublier votre existence pour répondre au téléphone mobile ou appeler sur le fixe une bonne dizaine de personnes, peut-être est-ce la même personne mais vous ne pouvez pas savoir car tout est en Marathi ou Hindi ou autre sauf l’anglais… L’agent qui vous a conduit jusque-là boit son eau pendant ce temps tranquillement. Quand votre hôte se souviendra que vous êtes bel et bien chez lui, il vous offrira alors du thé. Pas de panique, vous pouvez boire sereinement ce délicieux thé sucré qui a bouilli au moins une demi-heure et qui, s’il ne présente aucun intérêt nutritif, n’en reste pas moins la meilleure chose de votre matinée. Savourez-le ! A 13 heures vous avez horriblement faim mais l’aventure ne fait que commencer car contrairement à ce que vous pensiez ce n’est pas l’appartement où vous êtes qui est en location. Vous allez repartir à moto pour une nouvelle destination. Arrivé sur place, deux nouvelles personnes attendent déjà et se joignent au cortège. Si une longue discussion s’engage à laquelle vous n’êtes pas convié, ne vous inquiétez toujours pas, c’est normal. Ils ne savent pas encore les uns et les autres où est la clef. Si vous ne devenez pas agressif, vous aurez droit de temps en temps à un regard voire, un sourire. Ne prenez pas l’air important et ne venez pas à ces rendez-vous avec de beaux habits car la discussion pourrait alors ne pas concerner seulement les moyens d’accéder à l’appartement mais comment vous faire payer davantage que le double du prix du marché. Il y a toujours finalement une combine pour accéder à la clef et ils la connaissent, le problème est souvent qui payer et combien lui donner pour qu’il nous laisse visiter l’appartement. Quand vous serez enfin dans l’appartement ne vous étonnez pas si le nombre des personnes du début à doubler ou tripler soudainement, ce sont simplement les voisins qui sont là et posent déjà des questions sur vous. Rien d’extraordinaire !


3- La visite de l’appartement : C’est une expérience qui est difficile à vivre dans 8 cas sur 10 pour un européen. C’est tout Kolantha en une séance. Regardez alors l’avenir, pensez à ce que sera cet appartement après une semaine de nettoyage intensif (pensez à acheter deux litres d’Ajax vert en poudre ainsi que deux berlingots de concentré de Javel avant de quitter la France), et puis quand vous reviendrez, vous qui n’avez pas eu la chance de faire votre service militaire, quelle fierté d’avoir triomphé là où tant de militaires français auraient craqué ! Si malgré vos efforts surhumains d'imaginer l'avenir dans cet appartement, vous craquez comme le ferait n'importe quel membre du GIGN, ne vous résignez pas ! Ne vous arrêtez pas à cette première visite, vous trouverez un appartement pour lequel vous saurez vous vaincre. Et parfois même vous pouvez, par chance, tomber sur un appartement où il n'y a rien à faire pour qu'il soit immédiatement habitable :)) ! Si ça vous arrive c'est que vous êtes sur le point de payer très cher...mais tout est relatif heureusement, et peut-être aviez vous toujours rêvé de faire dans le caritatif original ? Même dans ce cas, lisez attentivement le point suivant avant de vous décider, ça peut servir.


4- Le paiement du prix : En principe vous aurez à payer immédiatement 11 mois de loyers au titre de "deposit" (dépôt de garantie) cette somme vous sera restituée au départ. A cela il faut ajouter un mois de loyer pour l’agent, et chaque mois bien sûr, le loyer au propriétaire et les charges aux différents services (électricité, téléphone, etc.).


5- Les poubelles : (Je ne parle pas des premiers appartements que vous avez visités sous les regards avides des marchands de sommeil, comme il y en a aussi en France...). Alors, il n’y a pas de poubelles collectives en Inde. Vous devrez écouter attentivement entre 7 heures et 18 heures, en fonction du quartier où vous habitez, le bruit spécifique de cette petite cloche qui vous indique que le camion de ramassage des déchets ménagers s’est arrêté non loin de chez vous. Vous avez 5 à 10 minutes pour vous y rendre sans tri sélectif de votre part. Tout se fait directement dans le camion par les jeunes qui s’y trouvent.


6- L’électricité : Vous devrez tenir compte des coupures, en principe régulières, dans votre quartier pour organiser vos travaux ménagers. En principe il n’y a pas de coupure la nuit mais cela peut arriver. Acheter des bougies et des allumettes ou un briquet.


7- L’eau : Ne pas boire l’eau du robinet sans la passer dans un appareil spécial de filtrage. Il s’en vend de différents prix dans les magasins spécialisés ou les supermarchés. Ne vous fiez pas au filtre mécanique ajouté systématiquement à tous les robinets en Inde. Pour vous, il ne sert à rien !


8- Climat : Attention aux mois d’avril à juin : il fait très chaud. Pensez aux ventilateurs au plafond, il se vend aussi des climatiseurs électriques mobiles achetez-en un en urgence

9- Enfin la première et meilleure chose à faire lorsque c'est possible, c'est de compter sur vos ami(e)s indiens et leurs réseaux avant de vous lancer dans ce genre d'aventure en tout état de cause et ce malgré toute la fierté que l'on peut avoir à s'en sortir seul.


Une fois installé, les relations avec le voisinage et les marchands sont cordiales, alors : Enjoy your live in India !

(Ps : Prochaine IP : "Etre sur la route en Inde" ou "prendre le rickshaw" ou "manger à Nashik" ou autre..)

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home