20 avril 2009

Chaque fois que les hommes se taisent !

Après que le Président Iranien ait traité Israël de gouvernement raciste depuis sa création en 1945, les Etats-Unis ont dénoncé ses propos mais disent vouloir toujours le dialogue.

De Washington, les Etats-Unis ont appelé ce lundi l’Iran à mettre fin à cette “horrible rhetoric“ après que le Président Iranien Mahmoud Ahmadinejad ait attaqué Israël à la tribune de l’ONU au cours de la conférence internationale sur le racisme, la liberté d'expression (sic), les discriminations, l’antisémitisme..., indiquant qu’ils sont toujours disposés au dialogue avec Téhéran. "We want to have a direct dialogue with Iran, but Iran needs to do a number of things to get back in the overall good graces of the international community," a dit le porte-parole d’Etat Robert Wood.

Si l’Iran désire des relations différentes avec le reste de la communauté internationale il doit cesser ces discours improductifs a t-il encore indiqué.

Les médias occidentaux décrivent la situation comme celle des bons occidentaux portant les valeurs internationales des libertés fondamentales s'opposant à l'obscurantisme des nations marginales. Monsieur Ahmadinejad comme isolé dans une conférence quasiment ralliée dans son ensemble à la vision des absents. Il n'en est rien. La grande majorité des délégations présentes a applaudi au discours d'ouverture du président Iranien prononcé lundi 20 avril et à ceux d'autres représentants qui se sont exprimés aujourd'hui mardi 21 avril.

Ainsi, qui ne comprend qu’au point où est parvenue l’évolution du monde et des relations internationales et nonobstant les convictions de chacun, à ce niveau de responsabilité il peut paraitre choquant que l’occident se comporte comme une vierge effarouchée, innocente et incapable d’entendre jusqu’au bout un discours si dur ou injuste soit-il et de répliquer s’il y a lieu par d’autres discours qui permettent de comprendre les intérêts de chacun, de reformuler le monde comme il devrait aller et de trouver, par ce dialogue sans complaisance mais vrai, le chemin qui conduit vers la paix ? Loin de là, cette conférence dite Durban II, dont le thème est d’une importance cruciale, par les boycotts puérils qui l’ont annoncé et accompagné, était déjà un échec pour la paix et une voie élargie pour la violence. Par conséquent, la prise de conscience tardive de la France exprimée par la voix de Rama Yade qui entend se battre en restant à Genève à l'intérieur de l'enceinte des Nations-Unis est une bonne chose.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home