13 janvier 2009

Poésie

Tristement, je regarde vaciller sous la mince efflorescence du temps, la lueur opalescente des amours.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home