06 avril 2011

PANTHEON


L’honneur ne se transmet ni par le sang, ni par l’amitié, mais seulement par l’esprit. Et il y a tant de vanité chez ceux qui côtoient les grands hommes, parents ou amis, qu’ils sont prêts, en alléguant de l’héritage reçu, à toutes les concessions que ces géants ont refusées de leur vivant, pour faire de la mort de ces derniers, au prétexte de leur accorder une gloire posthume qu’ils méprisaient davantage, l'occasion de leur personnelle et grotesque médiatisation. Mais plus abjectes encore que les uns et les autres, sont ceux qui font, au singulier, entrer la diversité au Panthéon, pour masquer qu'ils tentent de la faire sortir, plurielle, de la République.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home