26 juin 2009

France 2009 et alors ?

Dans le désordre : des élèves qui dans un sujet de Bac STG doivent conseiller un employeur qui souhaite licencier une salariée pour défaut de productivité. Des syndicalistes CGT qui tabassent des sans papiers pour les virer d’un local où ils manifestaient. Des policiers qui entrent par effraction chez une femme menaçant de leurs armes sa fille et elle et qui repartent sans s’excuser de leur erreur après les grossièretés d’usage. Les journalistes qui ne sont plus que des portes-parole du gouvernement, les français qui par conséquent ne lisent plus aucun de ces journaux en quasi faillite. Un juge d’instruction qui dissimule sciemment la vérité sur un attentat contre des français et qui se donne un air sérieux. La France qui s’amuse mollement des frasques et des caprices d’un président immature et cupide. Les énarques de l’opposition qui s’expriment comme des gâteux. Des économistes qui n’ont rien à dire et des philosophes sectaires péripatéticiens statufiés, qui se contentent de poser pour les magazines. Les déficits qui explosent. Des corbeaux people de gauche, qui entrent à la pelle, pour un prix modique mais qui correspond à leur valeur, dans un gouvernement qu’ils combattaient la veille, le tout sous les applaudissements d’un peuple KO, gavé de reality show. Des référendums à 80 % de participation que l'on méprise, des abstentions à 60% que l'on fait semblant de ne pas comprendre, des licenciements qui explosent, des vacances annoncées sans départ en vacances. Une dette publique à 67% et qui va dépasser 90% du PIB en 2012…

Et alors, où est le problème ? Tout va très bien !

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home