20 juin 2006

Les amis du SDUE en action sur le terrain






Après l’opération nettoyage du Cros à Saint Chély d’Apcher, une partie de l’équipe du SDUE avec des amis Hervé, Carole et leurs enfants Marion (17 ans) et Martin (7 ans), pour une action de protection de l’environnement sur des déchetteries sauvages au Cirque de Paladine et à Saint Léger du Malzieu.
Premier site en bordure du GR 4. La journée commence par la rencontre avec le Maire Monsieur Rousset qui nous donne quelques sacs. Son fils nous a aidé plus tard, en début d’après-midi, pour emmener les sacs remplis, en bordure de route. Nous constatons que les voisins se sont peu déplacés pour participer au nettoyage des alentours de chez eux. C’est pitoyable ! Nous avions très largement sous-estimé la quantité de déchets à enlever sur les deux sites et nous n’avons pas pu terminer notre action d’enlèvement de tous les déchets. C’était énorme !
Il faut un vrai engagement des Municipalités pour faire disparaître ces verrues qui défigurent et polluent le paysage et l’eau. D’ailleurs la grande majorité des déchets sont placés en bordures de rivière.
Déjeuner à 12H30 au restaurant la Maison d’Elisa à Chaulhac. L’ambiance fut très sympathique et le restaurateur nous a merveilleusement reçus. Martin a animé notre table avec panache. Quel artiste ! Quant à Marion le gâteau qu’elle nous avait préparé fut délicieux, malheureusement le second gâteau est resté à Mende…
Nos pensées ont accompagné Hervé qui rentrait à Toulouse à 14 heures.
Deuxième site, au lieu dit la Sablière encore pire. Nous avons enlevé une énorme quantité de gros déchets à 5 mètres de la Truyère. La mairie avait mis à notre disposition une benne. Pour finir le travail il faudra 2 jours pleins avec une équipe de 30 personnes.
Puis nous sommes allés visiter une décharge sauvage incroyable à Nozerolles.
Enfin, nous sommes allés prendre un verre chez monsieur et madame Lefray avant de rentrer.

1) Infatigable Marion qui nous donnerait presque des complexes
2) Si Martin m'était conté : après l'effort le réconfort et les pitreries du charmeur de chat.
3) Une petite partie des déchets, remontée...

7 Comments:

At 8:41 PM, Blogger Oddyssée said...

Monsieur Yoyotte-Landry bonsoir, je viens de découvrir votre blog et je dois dire que je suis spécialement surprise de découvrir un langage tout à fait nouveau en Lozère.
Pourriez-vous développer un peu plus vos projets pour la Lozère si vous étiez élu.
Quelles sont par exemple les mesures concrètes que vous pourriez réaliser dans le domaine de l'environnement ?

 
At 8:53 PM, Blogger Oddyssée said...

Monsieur Yoyotte-Landry bonsoir.
Je viens de découvrir votre blog et je suis tout à fait étonnée de découvrir un langage totalement nouveau en Lozère.
Vous semblez être très engagé dans la défense de l'environnement, pourriez-vous préciser quelles mesures vous seriez succeptible de prendre si vous étiez élu.
Bien sûr le débat politique dépasse largement le cadre de la défense de la ressource en eau et je pense que vos lecteurs apprécieraient de découvrir un programme.
Je trouve vos sujets très précis avec de véritables propositions pour l'avenir.
Pourriez-vous nous donner une vision de l'avenir de la Lozère si toutefois 2007 permet qu'elle en est un ?

 
At 3:17 PM, Blogger JYL said...

Bonjour,
Merci de votre intervention sur mon blog. Vous avez vu le travail du SDUE sur une petite partie du département. C'est l'arbre qui cache la forêt. Il faudrait un véritable recensement des décharges sauvages et se mettre en mesure de les soupprimer toutes tant il en va de l'image de la Lozère et de son intérêt économique, notamment pour les professionnels du tourisme. Il y a aussi des mesures concrètes de mise en protection des captages à réaliser. Cela demande plus qu'un engagement de principe du Conseil Général et concerne aussi la réalisation de stations d'épuration en grand nombre. Enfin, pour faire court par rapport à l'espace disponible ici il faut travailler avec les agriculteurs auxquels on donnerait les moyens d'aller rapidement vers la Lozère "qualité totale" : réduction drastique des pesticides et nitrates. A l'heure où la législation européenne va changer radicalement et durement les conditions d'exploitation agricole, nous devons en Lozère prendre les devants. Les ménages enfin devront être alertés concrètement sur la préservation de l'environnement.
Ce sera l'une de mes premières missions concrètes. Il est inadmissible qu'en Lozère, pays des sources, on en soit à acheter de l'eau minérale pour la consommation courante et que certaines communes distribuent de l'eau avec plus de vingt microgrammes de plomb par litre d'eau.

 
At 9:24 PM, Blogger archer48 said...

bonsoir monsieur yoyotte,
au sujet de l'environnement, et des actions a mener AVEC les agriculteurs........... c'est super !
mais avez vous deja entamé un processus de rapprochement avec les autorités, les tetes "pensantes" de cette profession ?
Si non, je vous souhaite bien du courage !

 
At 9:28 PM, Blogger archer48 said...

au fait mr yoyotte avez pu avancer sur le sud-ouest du departement.
Cordialement
"a quo faro be"

 
At 2:45 PM, Blogger JYL said...

Bonjour,

J'ai rencontré à des occasions diverses certains responsables des fédérations agricoles. Notamment le Président de la FDSEA au cours d'une réunion sur l'eau. A l'issue de la réunion publique, nous avons eu un échange très intéressant où nous avons été d'accord sur la nécessité de mettre fin au drainage des zones humides (même si manifestement il ne s'engage pas publiquement dans ce sens), et à l'abus de nitrates.
Nous avons convenu d'une rencontre de travail. Je n'ai malheureusement pas encore eu le temps de le contacter à cet effet.
Je dois dire que ce qui m'intéresse plus que la tête pensante des fédérations agricoles, c'est la base. Et avec elle (toutes fédérations confondues) j'ai sur le terrain d'excellents contacts. Beaucoup d'exploitants agricoles ont envie d'entendre un discours vrai et direct. Je rencontre prochainement un exploitant de la Coordination Rurale et un autre de la FDSEA.
Je vous informerai du contenu de ces échanges qui précèderont des réunions avec les responsables. Je parle moins de la confédération paysanne avec laquelle je partage une grande partie de l'analyse et des solutions. Je considère que très bientôt toutes ces organisations parleront d'une seule voix devant les difficultés qui s'annoncent dans le silence complaisant et opportuniste des élus et de certains responsables de fédération.
Pour ce qui est du Sud-Ouest du département plus qu'ailleurs sous l'emprise directe du sectarisme médiéval j'ai des raisons d'espérer que nous y ferons de grandes choses à la surprise générale.
Bien à vous,

 
At 12:17 AM, Anonymous Anonyme said...

What words... super, an excellent idea

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home