05 novembre 2010

Sous couvert, le feu !


Lorsqu’il s’indigne dans son réquisitoire du 4 novembre 2010, du fait que dans le dossier en question «La police française, ça ressemble un peu à la Gestapo…», n’est-ce pas de la part de Jean-Dominique Le Milon vice-procureur de la République à Bobigny, saluer le bon grain en brûlant l'ivraie ?

Et plutôt que de s'indigner hypocritement à leur tour de tels propos, ceux qui veulent une police française honorable ne devraient-ils pas s’inquiéter des réactions de défense instantanées et corporatistes des syndicats SGP-FO et Synergie, comme de celle de la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie qui a confié une enquête à l’Inspection Générale des Services Judiciaires en vue de sanctions à l'encontre de ce magistrat ?

Force est de constater, qu'à tort ou à raison, ces derniers temps, aussi bien sur le plan national qu'international, des voix petites et grandes nous murmurent qu'à l'horizon de notre histoire monte une noire fumée.

La parole du parquet, privée de liberté, va-t-elle devenir, comme à l'époque dont il s'agit, aussi serve que ses écrits ?

Pour se prémunir d'un tel retour, de petites voix doivent murmurer là et ailleurs ce que je murmure ici : Bravo monsieur le vice-procureur de ma République !

Voir sur ce sujet : http://www.liberation.fr/societe/01012300643-un-magistrat-compare-police-et-gestapo-mam-ouvre-une-enquete

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home